Il ne s'agit pas simplement de succomber au « tout dans les nuages » à la mode. Une vraie sauvegarde hors site utilise le centre de données de quelqu'un d'autre, qui est lui-même sauvegardé. Cela offre la tranquillité d'esprit maximale, car vous saurez que vos précieuses et éphémères données ne peuvent pas être perdues, même si votre version originale part en fumée ou dans des inondations ou se fait exterminer par un « écran bleu de la mort ».

Nous connaissons tous les problèmes avec la solution de sauvegarde traditionnelle : soit ce n'est pas fait régulièrement, soit quelqu'un envoie la mauvaise génération de bandes vers le coffre hors site. Ou votre DVD de données reste pendant six mois sur le dessus de l'armoire alors que vous auriez dû l'apporter chez grand-maman. Le « Cloud » est peut être la mode  de l'année pour l'instant, mais cela ne signifie pas que vous devez ignorer, disons, la multitude de nuages disponibles. La sauvegarde dans le nuage est devenue une industrie en soi. Votre seule réelle difficulté est de choisir quel nuage et quel fournisseur répondent à vos besoins. Tout le monde semble offrir du stockage dans le nuage, ce qui n'est pas la même chose qu'un service de sauvegarde dans le nuage.

Peut-être que nous devrions commencer par examiner une check-list pour vous aider à prendre la décision.

Le coût

C'est par là que je commence toujours. Y a-t-il des frais initiaux ? Quelle est la redevance mensuelle ou annuelle ? 

Quel volume de stockage puis-je obtenir pour mon argent ? Quel niveau de service - c'est la performance et le temps de disponibilité - est-ce que je paie ? Quel écart de prix y a-t-il entre ce service et les bandes de stockage ?

La sauvegarde dans le nuage est un marché encombré et immature pour l'instant, avec des pourvoyeurs qui réclament notre attention. Pour le chef de famille moyen, il existe des offres de lancement avec des forfaits de base à un coût nul, mais c'est un leurre car le but est de nous en vendre plus ultérieurement. J'aime l'espace de stockage gratuit. On dirait que tous le fournissent, donc nous devons affiner nos critères.

Les logiciels

Tous les services d'expérience offrent un client logiciel dédié pour gérer les processus de transfert de fichiers. Tous prétendent être multi-plateformes, du moment où ça signifie Windows et Mac. Beaucoup ont maintenant un client Linux disponible.

J'aime l'idée des transferts par un navigateur, appelé aussi « ne PAS avoir à utiliser un programme propriétaire pour accéder au service ». C'est là qu'Ubuntu One marque des points, même s'il s'agit de stockage de base dans le nuage plutôt que d'une      véritable sauvegarde dans le nuage pour l'instant.

La facilité d'utilisation

Nous voulons aussi la facilité d'utilisation, ce qui signifie :

  • une configuration et une installation simples et terminées en quelques étapes après le téléchargement du logiciel ;
  • une sauvegarde en ligne qui peut fonctionner en tâche de fond pendant  que nous poursuivons notre activité normale, sans monopoliser toute notre bande passante ; un réglage pour la vitesse d'upload (ou téléversement) est essentiel ;
  • une définition aisée des fichiers inclus et exclus pour chaque jeu de    sauvegarde, jusqu'au plus bas niveau de granularité comme le nom ou le type de fichier, en utilisant des caractères joker ;
  • un planificateur qui doit permettre des sauvegardes automatiques à une fréquence et une heure de la journée que vous avez
    fixées, de préférence à la minute près ; des données qui peuvent être restaurées facilement et sur-le-champ, avec une certaine notion de versioning des jeux de sauvegarde ;
  • une gestion centralisée et facile de toutes nos sauvegardes, établie avec suffisamment de méta-données pour les distinguer les unes des autres.

Le cryptage

De nos jours, nous devrions prendre très au sérieux la sécurité des données. Merci Sony et le DoD [Ndt : le Département de la Défense américain]. Une vraie sauvegarde de tous vos éléments importants va inclure vos trucs personnels, bancaires, et la  correspondance. Personne ne veut subir un vol d'identité.

En ce qui concerne le « Cloud », il existe plusieurs façons de faire cela, la meilleure étant de mettre en oeuvre une version solide de chiffrement à 128 bits au minimum sur votre client,     avant qu'il ne quitte votre machine pour voyager dans les airs. De préférence, cela devrait inclure une signature aveugle afin que personne chez le fournisseur ne possède votre clé qui pourrait compromettre vos données, soit lors d'un travail de    l'intérieur, soit en tant que victime d'un hacker externe. Vous devez être votre propre policier.

La performance

Nous avons absolument besoin de vitesse et de fiabilité. La plate-forme d'installation des prestataires doit également être évolutive, elle ne doit pas ralentir ou planter à chaque fois que la côte est américaine se réveille et se connecte en masse à 8h   du matin. La théorie doit aussi fonctionner dans la pratique, comme Amazon S3 l'a découvert plus tôt cette année.

Le service doit également maintenir un miroir de nos données pour la résilience et le basculement, en tant que protection contre la perte de données due aux sabotages, incendies, vols, inondations, virus ou autres catastrophes. Autrement dit, votre  service dans le Cloud ne doit pas conserver les boîtes de bandeschezgrandmaman. C'est ce que nous appelons dans les affaires un test de conformité. 

La commodité

Maintenant les choses deviennent intéressantes, on distingue les hommes des garçons, les moutons des chèvres, et les métaphores mélangées des clichés. Il se peut que le choix déterminant soit l'un de ces éléments :

  • les capacités de partage de fichiers ; être capable de définir des partages, des « endroits », des « aperçus » ou des liens publics au niveau de granularité du fichier, avec une certaine sécurité à plusieurs niveaux en fonction de permissions que vous seul êtes en mesure de fixer à  partir de votre console de gestion ;
  • l'accès web à distance aux données, à tout moment. Idéalement c'est le client basé sur un navigateur qui vous permet un accès sécurisé à vos données (peut-être sans toutes les capacités du client dédié) depuis n'importe quelle machine ;
  • vraie disponibilité des données 24h/24, 365j/an. Voir « La performance » ;
  • des rapports d'état pour la vérification et les audits. Nous avons besoin que la confiance soit démontrée par une information de gestion appropriée.

Rien de très nouveau dans tout cela ; en fait, les plus classiques des applications de sauvegarde et des services d'hébergement web couvrent tous ces aspects ; le moment est venu de mettre les deux ensemble dans le Cloud. Avec ces considérations à l'esprit, vous pouvez maintenant regarder les différents services offerts et juger par vous-même comment ils se comparent.