La loi de modernisation de l'économie, texte général et disparate, voté le 4 août 2008 provoquera de grands changements sociologiques. Son premier rôle sera de réconcilier les salariés et les entrepreneurs français, euphémisme serait de dire que la partie entreprenariale est perçue comme une partie percécutrice, profiteuse, asujestissant le peuple.(France)

A qui profite le statut ?

Ce nouveau statut s'adresse bien à tout le monde, des salariés bloqués dans leur rémunération(dans le privé et le public), des chômeurs désireux d'être leur propre patron, des retraités souhaitent occuper leur temps libre ou simplement arrondir les fins de mois, tous conscients que la protection sociale nous échappent peu à peu, pour glisser vers une france américanisée. C'est la fin de l'état providence, où aujourd'hui il est préférable de monétiser son savoir-faire plutôt que d'espérer quelconques retour de ses épargnes.

Non spécialiste des différents statuts juridiques on compte aujourd'hui différentes façon de vendre son travail légalement :

  • Entreprise unipersonnelle
  • SARL avec 1 euro de capital
  • SAS - Société par actions simplifiés
  • SCM - Société civile de moyen

Le choix d'un quelconque statut devra irrémédiablement être validé sous plusieurs points de vue, en étant son propre patron vous porterez à la fois la casquette de l'assuré social, de l'entrepreneur, et du contribuable. Un seul conseil tenté d'être gagnant sur toute la ligne, avant de vous lancer à corps perdu.

Intérêt du statut d'autoentrepreneur

l'un des principaux avantages, c'est la simplicité et la rapidité avec laquelle il est possible de se proclamer autoentrepreneur. Un simple enregistrement sur http://lautoentrepeneur.fr suffit. Pas de tracas avec l'Urssaf, le Cipav, le RSI. Niveau document c'est ultra léger dans la mesure ou un organisme extérieur jouant plus ou moins le rôle de comptable fait tout pour vous. Pas de TVA pas de tracas. Ne pas gérer les parties administratives n'est peut être pas toujours le bon choix, il n'y a pas de "statut magique".

Les conditions de l'autoentrepreneur

  • Activité commerciale : Activité annuelle CA < 80 000 €
  • Prestation de service < 32 000 €, pour un étudiant voulant développer des applications web par exemple, il est clair que le plafond est haut.
  • En terme général vieillez à ne jamais dépasser auquel cas il vous faudra revoir votre statut, et se voir imposer.

Les taxes

  • 12 % CA pour une activité commerciale
  • 21.3% activité de prestation de service , bénéfices industriels
  • 18.3% Activité de service

Si vous êtes étudiant , le statut choisit par Valentin semble être un bien meilleur choix (cf intro) ! Réfléchissez, réfléchissez ...

Plus de détails sur le Journal "Les echos de l'économie - Mardi 3 février 2009, p18